Ô oui, croque-moi…

La caricature, la caricature. Toujours là. Alors, quand on me demande de croquer quelqu’un, biensûr, j’accepte avec plaisir, c’est agréable et puis ça m’entraine. Alors ça va de regrettables inconnus (les deux premiers) à des personnes plus ou moins médiatisées du monde du foot (bordelais), de Marc Planus à Jean-Louis Triaud. Tout ça en utilisant Flash, et tout ça en 2005, je crois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>